Vaccination : ces MILLIERS de créneaux qui ne trouvent pas preneur en France… et L’Inde coule sous la 2° vague du Covid !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Après la pénurie de vaccins observée au premier trimestre, allons-nous vers une pénurie de patients ?

Alors que la France veut mettre les bouchées doubles sur sa campagne de vaccination, certains, parmi les Français pour lesquels la vaccination est aujourd’hui ouverte – plus de 55 ans ou plus de 50 ans atteints de comorbidités mais également plusieurs professions- semblent bouder les piqûres. D’après les différentes plateformes mises en ligne par des bénévoles pour faciliter la prise de rendez-vous, comme CovidListe et Vite ma dose, des dizaines de milliers de places restent inoccupées.

Le fragile système hospitalier se retrouve totalement dépassé face aux ravages du coronavirus. Tandis que le taux de mortalité s’emballe, la population s’en remet au système D.

Une situation «plus que déchirante». Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déploré ce lundi la gravité sans précédent de la pandémie en Inde.

«L’OMS fait tout ce qu’elle peut, en fournissant du matériel et des équipements essentiels, notamment des milliers de concentrateurs d’oxygène, des hôpitaux de campagne mobiles préfabriqués et du matériel de laboratoire», a assuré Tedros Adhanom Ghebreyesus en conférence de presse.

En quelques jours, le variant «indien» a plongé le pays de 1,3 milliard d’habitants dans le chaos, entraînant l’annonce d’une aide d’urgence par plusieurs pays. L’Inde a enregistré ce dimanche un record mondial de près de 350.000 personnes contaminées en une seule journée. À New Delhi, des témoins décrivent des couloirs d’hôpitaux encombrés de lits et de brancards et des familles suppliant en vain qu’on leur fournisse de l’oxygène ou une place pour leurs proches.

En France nous rechignons à nous faire vacciner et en Inde certains meurent au seuil de l’hôpital. Se faire vacciner est acte citoyen.

Michael John Dolan

Sources : Le Figaro – France 24

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.