Tu pleures pas, c’est les filles qui pleurent !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Un homme devient homme par son conditionnement social. L’identité masculine semble se construire au fils des injonctions, qui peuvent être tout aussi pesantes et handicapantes que celles faites aux filles.

Ainsi, pour être de vrais bonhommes, ils devraient garder la face en toutes circonstances, se créer une carapace de force et d’agressivité (si tu as envie de pleurer, sers les poings) et réussir dans tous les domaines.

Peu à peu cependant, un changement pointe le bout de son nez : de plus en plus d’hommes acceptent, assument et expriment leur part de « féminité » : ils osent parler de leurs sentiments, accepter leur désir de devenir « père au foyer » et de préférer passer leur mardi soir au yoga plutôt qu’aux matchs de foot.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.