Soins aux animaux : les femmes en font (là aussi) plus que les hommes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Même pour la gestion des animaux domestiques, la charge mentale pèse sur les femmes.

Plusieurs enquêtes ont mis en lumière ces dernières années l’inégale répartition des tâches ménagères au sein des foyers français. Qu’il s’agisse de repasser, de s’occuper des enfants ou encore de faire les courses, force est de constater que les femmes sont toujours, et de loin, en première ligne. Comme le montre l’enquête de l’IFOP, cette surcharge de travail domestique concerne pareillement la gestion des animaux de compagnie. En effet, les Françaises disent très majoritairement (81%) en faire plus que leurs conjoints dans ce domaine, et ce quelles que soient les « missions » à accomplir pour garantir le bien-être des chiens, chats et autres lapins présents à la maison.

C’est notamment le cas de l’achat de la nourriture et des jouets (64% des femmes estiment en faire plus), de prendre rendez-vous chez le vétérinaire (59%) ou encore de planifier la garde des animaux au moment des vacances (55%). Même dans les moments a priori moins « contraignants », comme celui de la promenade par exemple, les Françaises assurent être sollicitées plus qu’à leur tour. Il est intéressant de noter la différence de perception entre conjoints sur la notion d’équilibre au sein du couple dans la répartition des tâches liées aux animaux domestiques : si 38% des hommes estiment en faire autant que leurs partenaires lorsqu’il s’agit de préparer la nourriture, ces dernières ne sont que 24% à penser la même chose…

Source : IFOP

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.