« Si j’aurais su, j’aurais pas venu »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Durant trois journées WomenToday entonne la chanson d’Henri Salvador avec « Le travail c’est la santé, Rien faire c’est la conserver, Les prisonniers du boulot N’font pas de vieux os » et nous vivons cette courte période en mode « Pause – Reset – Forward ».

Pour reprendre les propos de Niall Williams “Le cœur a besoin d’un répit pour devenir capable de battre la chamade ; de l’immobilité au galop effréné, il faut des pauses pour retrouver sa respiration et laisser ainsi son cœur prendre de la vitesse.”

Maintenant peut-être vous demandez-vous la raison du titre « Si j aurais su, j’aurais pas venu ». Effectivement cette réplique, cette citation du petit Gibus (« La guerre des boutons ») m’a longuement taraudé.

Women Today, La Lettre des femmes et désormais ses formations professionnelles sont autant d’éléments qui constituent un engagement de tous les instants. L’information pour la connaissance, la formation pour la mise en application.

Engagement souvent critiqué, contrarié mais toujours soutenu, encouragé par nos auteur.e.s, contributeur.e.s et lecteur.e.s plus nombreux chaque semaine. Pour rappel, nous sommes aujourd’hui des milliers de lecteur.e.s : 60% Femmes, 40% Hommes, 25% hors hexagone, tout âge confondu.

Dès mardi, nous changeons de répertoire et laissons le petit Gibus et son lance-pierre pour Jean-Louis Aubert avec « Demain sera parfait ».

Remettons la pyramide à l’endroit et fédérons-nous, femmes et hommes, pour un féminisme qui est, faut-il le rappeler, « un ensemble de mouvements et d’idées philosophiques qui partagent un but commun : définir, promouvoir et atteindre l’égalité politique, économique, culturelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes. »

Women Today ne remplace aucun mouvement, ni association mais vient contribuer, avec sa sensibilité et son savoir-faire, à toutes ces initiatives humanistes. Sa sensibilité s’exprime chaque semaine avec La Lettre des femmes et son savoir-faire avec des solutions-formations professionnelles innovantes.

Indubitablement, le féminisme avance et notamment pour preuve cet article récent de Joëlle Wiels et Eliane Viennot. Néanmoins soyons réalistes et pragmatiques, nous restons plus proches de la ligne de départ que celle d’arrivée…

Et une info exclusive, prochainement, une nouvelle rubrique qui concerne plus de 18 000 000 de femmes ! A suivre.

Afin de ne pas totalement vous délaisser ce week-end, une sélection d’articles et vidéos pépites. Notamment une reprise d’une intervention de Muriel Salmona « Amnésies traumatiques et prescription » et d’autres découvertes telles que le manifeste des 343, la Bise et le Covid…

En conclusion, n’hésitez pas à découvrir, nous contacter et / ou relayer nos formations professionnelles.

Last but not least, ma sincère reconnaissance, gratitude et amour à toutes et tous (auteur.e.s, contributeur.e.s, témoins, donateur.e.s, lecteur.e.s, famille et ma compagne) qui malgré mon engagement, hautement chronophage et envahissant, continuent à me supporter (dans tous les sens du terme) et à me soutenir chaque instant

Bonne journée, bonne lecture et rendez-vous dimanche 11 avril pour une nouvelle édition exclusive de La Lettre des femmes !

Michael John Dolan, Women Today – WTformations

Réagir, intervenir, suggérer ? Nous vous écoutons :   contact@womentoday.fr

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.