Seulement 6% des entreprises de plus de 50 salariés sont irréprochables en matière d’égalité salariale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

À travail égal de valeur égal, salaire égal ? Cette obligation légale a beau être en vigueur depuis quarante-six ans, elle est toujours loin d’être respectée par les employeurs. Seulement 6 % des entreprises de plus de 50 salariés sont irréprochables en matière d’égalité salariale femmes-hommes, selon une simulation réalisée parle ministère du Travail auprès de quelque 40.000 sociétés. Ce qui signifie que 94 % vont devoir rectifier le tir.

Les entreprises de plus de 1.000 salariés ont l’obligation de publier leur score en matière d’égalité hommes-femmes sur leur site internet.

Parmi les grandes entreprises de 1000 salariés et plus, elles sont moins de 1 % à respecter pleinement cette égalité salariale! Par ailleurs, 65 % de l’ensemble des sociétés pratiquent jusqu’à 8 % d’écarts salariaux et 29 % vont au-delà. Nul doute que ces conclusions vont mettre un peu plus la pression sur les entreprises qui, avec la loi avenir professionnel, sont soumises à une obligation de résultat, et non plus à une obligation de moyens, pour remédier aux inégalités professionnelles femmes-hommes.

Des simulations publiées en janvier par le ministère du Travail ont révélé que les entreprises de plus 1.000 salariés faisaient meilleure figure en terme d’égalité salariale mais que le plafond de verre y était le plus tenace.

Pour 83% d’entre elles, les écarts de rémunération entre hommes et femmes à tranche d’âge et poste équivalent sont inférieurs à 8% (après une marge de tolérance). Seules 1% de ces entreprises sont irréprochables.

Pour plus de 54% d’entre elles, aucune femme ou une seule femme figurait parmi les dix salariés ayant perçu les plus hautes rémunérations. Cette proportion est de 44% chez les entreprises de 250 à 1.000 salariés et de 41% pour celles de 50 à 250 salariés.

Il appartient aux représentants des salariés de les rendre public pour faire bouger les choses lorsque c’est nécessaire.

Enfin nous vous rappelons que nous mettons à votre disposition des formations professionnelles pour les entreprises afin de les aider à développer la parité en entreprises.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.