Seulement 59% des Français pensent que les femmes sont aussi douées que les hommes pour travailler dans la tech…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Plus d’1 Français sur 2 pense que les femmes sont égales aux hommes dans la Tech, mais à la question « Pensez-vous que les femmes peuvent être aussi douées que les hommes dans les métiers liés au numérique ? », seulement 59 % des Français répondent « oui » !  Une proportion encore faible mais qui explique également pourquoi les femmes sont encore si peu représentées dans le secteur des nouvelles technologies, avec seulement 17% de représentativité.

Parmi les 3 raisons principales évoquées pour expliquer cette inégalité, 74% pensent que les femmes ne sont pas élevées ou éduquées pour s’intéresser à ces métiers et 71% qu’il y a beaucoup plus d’hommes qui postulent et donc moins de place pour les femmes. Enfin, 55% estiment que les femmes se sentent illégitimes pour ces métiers et se tournent donc vers d’autres secteurs.

Concernant l’avenir de leur enfant, les Français sont bien loin d’avoir le réflexe des métiers liés au numérique pour leur fille. En effet, plus de 58% avouent qu’ils n’inciteraient pas leur fille à s’orienter vers une formation technologique.

Dans le détail, 61% préfèrent orienter leur enfant vers un métier plus facile. Pour 59%, ils craignent que les métiers numériques soient trop recherchés avec le risque d’être bouchés. 58% considèrent que ce sont des formations et des écoles très chères ou des études trop longues pour 44%. Enfin, 41% pensent que ce sont des secteurs très anxiogènes et difficiles pour les femmes.

Heureusement, certaines mentalités sont en train d’évoluer. Ainsi, pour les 42% qui orienteraient leur fille vers un métier dans la Tech, la première raison invoquée à 74% est l’essor des métiers du numérique. Pour 68%, les salaires sont également plus intéressants et 61% pensent que la place des femmes dans la Tech va naturellement augmenter dans l’avenir. Enfin, 45% considèrent ces métiers comme très valorisants et seulement 37% qu’il existe de nombreux débouchés.

« En plus de permettre au plus grand nombre de s’initier aux métiers de la tech, nous sommes très sensibles à l’inclusion des femmes dans ces secteurs. Nous sommes fiers d’annoncer que + de 55% de nos étudiants étaient des femmes en 2021 et même notre équipe est formée majoritairement par des femmes à plus de 80 % ! J’ai à cœur de maintenir ce ratio, si ce n’est de faire mieux cette année. Mais nous sommes loin d’avoir gagné cette bataille car comme nous le montrent les chiffres de notre enquête, il faut encore agir largement sur les mentalités et prouver que les femmes sont tout autant efficaces dans le Tech que les hommes. Si ce n’est plus ! », a précisé Manon Pellat, General Manager chez Ironhack.

Ironhack est une tech school dont la mission est de permettre au plus grand nombre de faire une reconversion en se formant aux métiers de la Tech. Grâce à son programme d’alternance, Ironhack souhaite aussi permettre aux plus jeunes de se former gratuitement à des métiers en plein essor. Elle propose des formations intensives, en présentiel ou 100% en ligne en Développement Web, UX/UI Design, Data Analyse et Cybersécurité. Depuis sa création en 2013, Ironhack a ouvert de nombreux campus en Europe, Amérique latine et Etats Unis, notamment à Madrid, Barcelone, Miami, Paris, Mexico, Berlin, Amsterdam, Sao Paulo et Lisbonne. Depuis, l’école compte plus de 10 000 étudiants formés dans 70 pays et compte aujourd’hui plus de 600 entreprises partenaires. Dans les 6 mois suivant l’obtention du diplôme, 85% des étudiants trouvent un emploi. L’école de Paris, qui a ouvert ses portes en 2017, forme de façon intensive des demandeurs d’emploi et des personnes en reconversion professionnelle (+1200 personnes depuis 2017).

Source : Vippressnet Frédéric Fassot

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.