Sensibiliser les hommes aux phénomènes de machisme afin de les aider à décrypter leurs comportements

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Dans les entreprises, les femmes doivent faire face à des préjugés et des stéréotypes qui limitent leur réussite.

Les obstacles à l’entrée des femmes dans le monde du travail sont nombreux et, une fois embauchées, leur sort est souvent bien moins enviable que celui de leurs collègues masculins. Quant à la création d’entreprise, on peut noter par exemple que seulement 17 % des start-up ont été fondées par des femmes, selon une étude menée par la plateforme américaine Crunchbase.

En cause notamment : l’existence d’une culture machiste au travail.

La culture machiste des start-up est ultra-individualiste ; basée sur l’idée que le succès est une simple affaire de travail et de persévérance. Elle refuse de reconnaître que les carrières d’hommes – que ce soit dans des start-up ou au sein d’entreprises établies – sont souvent rendues possibles par le fait d’avoir une femme faisant le travail domestique, non payé, et s’occupant des enfants.”

Par ailleurs, les résultats des femmes et ceux des hommes ne sont pas perçus de la même manière. En ce qui concerne l’entrepreneuriat, l’échec est considéré comme inévitable et formateur pour les hommes… mais pas pour les femmes !

Pour les femmes, l’échec est regardé avec beaucoup moins de bienveillance. Quand les femmes échouent, elles ne sont pas considérées comme des héroïnes, elles sont juste des ratées.”

À terme, l’idée est de donner des modèles aux jeunes femmes qui souhaiteraient réussir dans le monde du travail et de lutter contre l’autocensure qui découle de la culture machiste.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.