Rire ou pleurer : l’invention d’un suppositoire pour guérir les homosexuels

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Une chercheuse Koweïtienne a inventé le suppositoire pour guérir les désirs des homosexuels.

Parfois la science avance, parfois, elle semble faire du sur-place. Une chercheuse Koweïtienne a expliqué sur un plateau TV avoir inventé des suppositoires pour guérir les désirs des homosexuels.

Présentée comme une scientifique diplômée, Mariam Al-Sohel était jeudi sur le plateau d’une chaîne TV Koweïtienne pour présenter son invention révolutionnaire. Attention : estomacs sensibles s’abstenir. Cette « chercheuse » explique très sérieusement que l’homosexualité est due à l’apparition d’un ver anal qui se nourrit de sperme. Mais heureusement pour le monde, elle dit aussi avoir découvert « des suppositoires thérapeutiques qui freinent les besoins sexuels excessifs des homosexuels ». Ou plutôt « des garçons du troisième genre, ainsi que du quatrième genre, c’est à dire les lesbiennes masculines », selon les mots de Mariam Al-Sohel.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.