Quinqua divorcée, peu diplômée, et élevant seule des enfants en bas âge ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

C’est le portrait-robot du salarié.e le plus menacé par la discrimination en entreprise.

Egalité des chances: l’âge et le sexe discriminants aux yeux des salariés.

Une quinqua divorcée, peu diplômée, et élevant seule des enfants en bas âge. C’est le portrait-robot du salarié le plus menacé par la discrimination en entreprise. Si les entreprises s’emparent (enfin) du sujet, l’âge et le sexe restent aux yeux des salariés les facteurs les plus discriminants. Y compris chez les plus jeunes.

Paradoxal à l’heure du #metoo: au travail, c’est encore et toujours la question de l’égalité des sexes que les salariés en tous genres placent en tête de liste des craintes et facteurs de discrimination au sein de l’entreprise.  Derrière l’âge, mais loin devant l’origine sociale, l’orientation sexuelle ou encore sa nationalité ou l’appartenance à une prétendue race.

Assurer l’égalité des chances devient un vrai levier de compétitivité et d’attractivité pour le recruteur. C’est tout sauf un gadget, un élément clé pour gérer le capital humain. »

Entreprises, encore des efforts à faire pour que la quadra ou quinqua talentueuse, divorcée, moins diplômée, et élevant seule des enfants en bas âge ne soit pas laissée au bord de la route ?  Homme ou femme, les salariés gardent espoir : lorsqu’une action ou entité consacrée à la diversité dans l’entreprise existe, elle est jugée efficace à 79 % par eux.

Aux employeurs les plus peureux – rétrogrades ? – de passer aux actes.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.