Près de 7 femmes entrepreneures sur 10 gagnent moins de 1 500 € par mois

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

La majorité des femmes brideraient-elles leurs ambitions ?

70 % des femmes qui se sont lancées dans l’aventure entrepreneuriale réalisent un chiffre d’affaires de moins de 50 000 € par an, selon un sondage. Et 66,8 % dégagent de leur activité un revenu inférieur à 1 500 € mensuels.

Manque de préparation du projet et de financements externes

La création d’entreprise n’est de manière générale jamais une source de revenus faciles, mais le déficit de préparation en amont du projet mine un peu plus les chances de réussite des intéressées. Six femmes sur dix n’ont pas réalisé de business plan complet au moment de créer leur structure et 38 % seulement ont suivi une formation liée à l’entrepreneuriat. Plus surprenant, 47 % des dirigeantes ont lancé leur entreprise sans aucun financement. Et parmi celles qui ont mis en place un financement, seules 25 % ont eu recours à des prêts bancaires ou des business angels par exemple ! La grande majorité s’est appuyée uniquement sur des fonds personnels.

À croire que pour les femmes, la création d’entreprise est encore perçue comme une activité secondaire. Le manque de figures inspirantes auxquelles s’identifier explique en partie, pour Marie Éloy, fondatrice de Bouge ta boîte, ce rapport distant à la création d’entreprise. 55 % des répondantes ne peuvent citer aucun nom.  Les deux noms qui reviennent le plus sont Michelle Obama et Oprah Winfrey.

Les entrepreneures ont très peu d’exemples français qui leur montrent que l’entrepreneuriat et la croissance sont possibles, que c’est aussi pour elles.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.