« Pourquoi exclure le sexe féminin de la participation au pouvoir ? » James Bentham, 1789.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Défenseur du droit des FEMMES et des homosexuels.

Bien que Bentham fût davantage connu comme précurseur du libéralisme, il s’est fortement engagé pour l’égalité des sexes et le droit au divorce. Dans Une introduction aux principes de morale et de législation (1789), il condamne l’infériorité légale des femmes justifiée alors par une prétendue infériorité d’esprit du sexe féminin. Trois années plus tard, en 1792, il plaidera dans son ouvrage Défense des droits des femmes en faveur de l’émancipation féminine pour que les femmes obtiennent le droit de voter, de gouverner et de divorcer.

Il fut un des premiers défenseurs des droits des homosexuels. Son essai «  Offences against One’s Self » sur l’homosexualité, publié plus d’un siècle après sa mort, est le premier ouvrage en faveur d’une réforme du droit des homosexuels. Il y demande la dépénalisation de la sodomie qui, comme il l’explique, « n’affaiblit » en aucun cas l’homme et qui n’est pas une menace pour le développement de la population ni pour le mariage. Il s’attaque ainsi à toute moralité sexuelle.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.