Pour les femmes, la charge mentale ne prend pas de vacances !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Alors que des millions de Français(es) s’apprêtent à partir pour se rendre sur leur lieu de villégiature, l’Ifop et le site Voyage avec Nous ont souhaité savoir si les différentes tâches liées à l’organisation des voyages et au déroulement des vacances étaient réparties équitablement entre les sexes.

Cette étude, la première à se pencher sur la charge mentale relatives aux congés estivaux, montre une nette continuité dans l’inégale distribution des tâches domestiques ou parentales au détriment des femmes, et ceci alors même que leurs conjoints sont censés être plus disponibles durant cette période de l’année synonyme de détente et de repos. Ainsi, deux femmes en couple sur trois (66%) disent en avoir fait plus que leur partenaire dans l’organisation des congés de cet été 2022, vacances durant lesquelles elles devraient, comme lors des années précédentes, assumer souvent l’essentiel du ménage, des repas ou de l’attention portée aux enfants.

Les chiffres clés de l’étude :

66% des Françaises disent en avoir fait plus cette année que leur conjoint dans l’organisation des voyages et des vacances contre 34% des hommes qui ont le même sentiment

48% des Françaises se chargent seules du choix de l’hébergement contre 26% des hommes

54% des femmes préparent les repas en vacances contre 24% des hommes

58% des hommes se chargent de conduire sur le trajet des vacances contre 18% des femmes

53% des femmes assument personnellement le ménage et l’entretien du lieu de villégiature contre 15% des hommes

78% des Françaises préparent les valises des enfants et 75% nettoient leur linge

41% des femmes se sont déjà disputées avec leur conjoint car il ne s’impliquait pas assez dans la préparation des vacances

Le point de vue de François Kraus, directeur du pôle « Genre et sexualités » à l’IFOP

“Cette enquête montre que les vacances, qu’il s’agisse de leur préparation ou de leur déroulement, n’échappent pas au privilège de genre qui veut que les hommes en fassent globalement moins que les femmes dans la plupart des tâches liées à la vie de couple et aux enfants. Même en congés, c’est à elles qu’il revient très majoritairement d’anticiper, de préparer et de gérer, à l’exception de la conduite de la voiture familiale qui demeure une chasse gardée masculine. En ce sens, il apparaît clairement que les femmes ne sont jamais autant en vacances que les hommes puisque durant cette période, pourtant associée à la détente et au repos, elles subissent toujours les inégalités de répartition des tâches déjà vécues au quotidien tout le reste de l’année. Malgré la plus grande disponibilité du conjoint, la trêve estivale ne parvient donc pas à rompre les modèles conjugaux et familiaux inégalitaires.”

Source : IFOP

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.