Où est la femme dans l’espace ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Thomas Pesquet, fleuron de la conquête spatiale nous éblouit ! Lumière qui dissimule une femme, Megan MacArthur, commandante adjointe.

Sa mission ?

L’Américaine est à bord de la Station spatiale internationale en compagnie de son compatriote Shane Kimbrough, de Thomas Pesquet et du Japonais Akihiko Hoshide. Elle va passer six mois en orbite pour la mission « Alpha. Megan McArthur est la commandante adjointe de la mission, chargée de piloter la capsule Crew Dragon Endeavour de SpaceX.

Megan est aussi la maman de Théodore né en 2014.

Qui est-elle ?

Astronaute et océanographe américaine. Après une formation en ingénierie aérospatiale, elle obtient un doctorat de recherche en océanographie et commence à travailler pour l’Institut d’océanographie Scripps. Elle y conduit des recherches sur les signaux acoustiques sous-marins et la modélisation de la propagation des vagues.

En juin 2000, elle est sélectionnée par la NASA en tant que spécialiste de mission. Après deux ans de formation, elle est assignée à la branche des opérations de la navette où elle travaille à résoudre des problèmes techniques dans les systèmes de la navette spatiale. Elle sert également en tant qu’astronaute de soutien à l’équipage pendant les séjours de six mois des astronautes à bord de l’ISS et est la responsable du bureau des astronautes pour les premières missions de ravitaillement commercial de la station. En juillet 2016, elle participe à la mission sous-marine Neemo 21 à bord de l’habitat sous-marin Aquarius Reef Base en Floride.

Le 11 mai 2009, elle s’envole à bord de la navette Atlantis pour la cinquième et dernière mission d’entretien du télescope Hubble.

Que faut-il en penser ?

La France n’a d’yeux que pour Thomas Pesquet, et c’est bien logique. Il n’empêche, la présence de Megan McArthur à bord de l’ISS, commandante adjointe de la mission, est un message fort pour les femmes qui hésiteraient à se lancer dans une telle carrière. La Nasa ainsi que l’ESA recherchent d’ailleurs des candidates.

À quand la parité dans l’espace ?

https://womentoday.fr/sortie-100-feminine-dans-espace-les-combinaisons-de-la-discorde/(ouvre un nouvel onglet)

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.