ORLAN : « Picasso, exemple de la misogynie façonnée par le système patriarcal »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

WomenToday

Bonjour ORLAN, vous êtes une artiste plasticienne transmédia et féministe française.

Vous pratiquez la peinture, la sculpture, la photographie, la vidéo et réalisez des installations et des performances. Vous utilisez également les médias numériques, la robotique, l’intelligence artificielle et les biotechnologies.

Le musée Picasso s’apprête à célébrer les 50 ans de la mort de l’artiste. Sa nouvelle présidente, Cécile Debray, vous a-t-elle ainsi invité à l’écriture d’un nouveau chapitre de l’histoire de ce musée ?

ORLAN

VOUS AVEZ RAISON, JE SUIS UNE ARTISTE QUI N’EST PAS ASSUJETTIE À UNE PRATIQUE ARTISTIQUE OU UNE TECHNOLOGIE QU’ELLE SOIT ANCIENNE OU NOUVELLE.

CE QUI ME PARAIT IMPORTANT C’EST D’INTERROGER DES PHÉNOMÈNES DE SOCIÉTÉ DE MON ÉPOQUE.

ET APRÈS LES AVOIR ANALYSER EN FAiRE LA SYNTHÈSE ET ÉLABORER UNE OEUVRE PLASTIQUE AVEC UNE DISTANCE CRITIQUE. ET C’EST UNIQUEMENT APRÈS QUE SES RECHERCHES SONT FAITES QUE JE M’INTERROGE DANS QUELLE MATÉRIALITÉ JE VAIS CRÉER À L’OEUVRE POUR QU’ELLE RÉVÈLE AU MIEUX LE CONCEPT DE L’OEUVRE.

WomenToday

Pensez-vous que seule une femme, Cécile Debray en l’occurrence, pouvait aborder le thème de la vie et de l’œuvre d’un immense artiste reconnu mais d’un homme violent et misogyne ?

ORLAN

CÉCILE DEBRAY A SU VOIR DANS MES OEUVRES « LES FEMMES QUI PLEURENT SONT EN COLÈRE » SA PREMIÈRE EXPOSITION MANIFESTE.

CES OEUVRES NE SONT PAS DES OEUVRES DE COMMANDES, ELLES ÉTAIENT DÉJA FAITES. UN HOMME AURAIT PU LE FAIRE MAIS SI CÉCILE DEBRAY NE L’AVAIT PAS FAIT AU VU DES QUESTIONNEMENTS ACTUELS CELA AURAIT PU PARAÎTRE TRÈS SUSPECT.

WomenToday

Vous êtes une admiratrice convaincue de l’œuvre de Picasso. Était-il un « homme violent » et / ou un « homme de son temps » ?

ORLAN

JE DIRAI QUE PICASSO EST UN HOMME QUI COMME BEAUCOUP D’AUTRES DE SON TEMPS OU D’UN AUTRE TEMPS, A ÉTÉ FORMATÉ PAR LE MACHISME, LE SEXISME, LE PATRIARCAT DANS LEQUEL IL A ÉTÉ ÉLEVÉ QUE CE SOIT PARENTAL ET/OU SOCIÉTAL.

WomenToday

Dans l’exposition « Les femmes qui pleurent sont en colère », comment votre œuvre vient-elle dénoncer la fabrication du consentement, de la soumission ?

ORLAN

TOUS LES JOURS, DU MATIN AU SOIR, J’INTERVIENS ET M’INSURGE PAR EXEMPLE QUAND UNE FEMME SE PRÉSENTE SEULEMENT AVEC SON PRÉNOM CAR ON EST PAS À LA CRÈCHE OU À LA MATERNELLE. LE PRÉNOM C’EST POUR LES PETITES FILLES À SA MAMAN ET À SON PAPA, C’EST POUR L’AMANT, L’AMANTE MAIS PAS POUR LA SOCIÉTÉ SINON AU FINAL ÇA DONNE SÉGOLÈNE ET HOLLANDE. NOUS AVONS DÉJÀ ENTENDU CELA, CE DIFFÉRENT TRAITEMENT DES NOMS COMPLÈTEMENT GENRÉS. C’EST D’AUTANT PLUS ABERRANT QUAND C’EST UNE FEMME QUI SIGNE SES OEUVRES, SES LIVRES OU QUI A UN MÉTIER AVEC CARTE DE VISITE ET TOUTES SIGNENT AVEC NOM ET PRÉNOM.

WomenToday

Votre parcours artistique est guidé par un féminisme très affirmé dès vos débuts. D’ailleurs quel a été votre tout premier acte féministe ?

ORLAN

MON OEUVRE « ORLAN ACCOUCHE D’ELLE M’AIME » (1964); « TENTATIVE DE SORTIR DU CADRE » (1966); « JE SUIS UN FEMME ET UNE HOMME » (1971); QUI VA EN PARALLÈLE AVEC MA DÉCISION DE ME FAIRE AVORTER ET DE NE JAMAIS FAIRE D’ENFANT, QUE JE CONSIDÈRE COMME L’ANNÉE DE MA NAISSANCE.

ONT SUIVIS « LE BAISER DE L’ARTISTE » (1977), LES OPÉRATIONS- CHIRURGICALES-PERFORMANCES « OMNIPRÉSENCE » (1993) QUI ÉTAIENT CONTRE LES DIKTATS DE LA BEAUTÉ ET OÙ JE ME SUIS FAIT POSER DES IMPLANTS HABITUELLEMENT MIS POUR REHAUSSER LES POMMETTES; SUR LES TEMPES DE MANIÈRE À CRÉER DEUX BOSSES. CES OPÉRATIONS DÉRÈGLENT LES HABITUDES DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE CAR ELLES NE DEVAIENT PAS APPORTER DE LA BEAUTÉ MAIS DE LA MONSTRUOSITÉ ET ME RENDRE INDÉSIRABLE. APRÈS UN GRAND SCANDALE MÉDIATIQUE ET BEAUCOUP DE RÉSISTANCE , FINALEMENT CES BOSSES SONT DEVENUES DES ORGANES DE SÉDUCTION. C’EST MA DÉCAPOTABLE !

WomenToday

Vous dites qu’à l’avenir vous imaginez d’autres séries possibles sur les femmes de l’ombre qui ont beaucoup donné pour la notoriété de nos grands maîtres… Fascination et / ou dénonciation ?

ORLAN

OUI BIEN SÛR IL PEUT Y AVOIR TOUT À FAIT D’AUTRES SÉRIES CAR DORA MAAR ET JACQUELINE ROQUE NE SONT PAS LES DEUX SEULES FEMMES DE L’OMBRE ! ET PICASSO N’EST PAS LE SEUL GRAND ARTISTE SEXISTE ET UTILISANT LES FEMMES COMME DES OBJETS. IL S’AGIT BIEN SÛR DE LES DÉSIGNER ET DE LES INTERROGER.

WomenToday

Question presque inévitable, séparez-vous donc l’homme de l’artiste ?

ORLAN

JE PRÉFÈRE TOUJOURS SUPPORTER UN ARTISTE INTÉRESSANT QUI EST AUSSI UN BEL ÊTRE HUMAIN OU UNE BELLE ÊTRE HUMAINE.

CEPENDANT, JE NE VOIS PAS COMMENT ON PEUT CENSURER DES OEUVRES CAR DANS CE CAS NOUS SERIONS OBLIGÉS AUSSI DE CENSURER BEAUCOUP D’OEUVRES ETHNOGRAPHIQUES QUE NOUS AVONS DANS NOS MUSÉES, MAIS PAS QUE DANS DES MUSÉES PRÉSENTANT DE L’ART MAIS DANS LES MUSÉES SCIENTIFIQUES ET AUTRES.

DE COMBIEN D’INNOVATIONS ET DE DÉCOUVERTES SCIENTIFIQUES DEVRIONS AUSSI NOUS DÉLESTER ? CAR INVENTÉES PAR DES MACHISTES SEXISTES VOIR PIRE.

J’AI LUTTÉ TOUTE MA VIE DANS LE PUBLIC ET DANS LE PRIVÉ POUR QUE LES CHOSES CHANGENT, AUSSI BIEN POUR LES FEMMES QUE POUR LES HOMMES ET JE CONTINUE, JE NE BAISSE PAS LES BRAS.

MAIS JE SUIS EXTRÊMEMENT DÉÇUE QU’EN 2022 NOUS EN SOYONS LÀ, AVEC DES RETOURS EN ARRIÈRE POSSIBLES D’UNE SECONDE À L’AUTRE. CAR IL SUFFIRAIT QUE NOUS VOTIONS POUR L’EXTRÊME DROITE POUR QUE LES DROITS DES FEMMES REGRESSENT, QU’ELLES SOIENT À NOUVEAUX ENVOYÉES DANS LEUR FOYER À TORCHER LES GOSSES SANS INSTRUCTIONS OU PEU.

LES RELIGIONS SONT FAITES PAR LES HOMMES, POUR LES HOMMES ET POUR MAINTENIR LE PATRIARCAT. UN RETOUR À LA RELIGION, À LA TRADITION SERAIT UN CUISANT RETOUR EN ARRIÈRE ET À UNE DISCRIMINATION GRAVE DES FEMMES.

WomenToday

Les combats féministes prennent un nouvel écho depuis #MeToo notamment avec des progrès. Comment percevez-vous ce « nouveau » monde ?

ORLAN

#METOO A BEAUCOUP LIBÉRÉ LA PAROLE DES FEMMES MAIS ENCORE DE MANIÈRE TRÈS INSUFFISANTE. ET IL Y A UNE CENTAINE DE FEMMES QUI ONT ESSAYÉES DE FAIRE TAIRE LES FEMMES QUI SE METTAIENT À PARLER AU LIEU, DANS UN ÉLAN DE SORORITÉ ET DE SOLIDARITÉ, DE LES ENCOURAGER ET DE LES SOUTENIR.

NOUS ATTENDONS TOUJOURS QUE LES HOMMES PRENNENT LA PAROLE HAUT ET FORT POUR SOUTENIR LES FEMMES CONTRE TOUTES DISCRIMINATIONS DONT LES DISCRIMINATIONS ENVERS LES FEMMES. UN NOUVEAU MONDE COMME J’EN AI RÊVÉ EST LOIN D’ÊTRE ENCORE EN PLACE. IL FAUT Y TRAVAILLER CHAQUE JOUR DANS LE PRIVÉ COMME DANS LE PUBLIC ET LE POLITIQUE, ET SE RENDRE COMPTE QUE LE CORPS EST POLITIQUE, QUE LE PRIVÉ EST POLITIQUE, QUE TOUT CE QUE L’ON FAIT ET DIT À DES CONSÉQUENCES EN CHAINES DANS LA SOCIÉTÉ.

WomenToday

Vous êtes très contente qu’une femme soit nommée première ministre, même s’il y a eu déjà Édith Cresson qui en avait pris à l’époque « plein la figure », parce qu’elle était femme. Vous n’êtes donc guère optimiste face au sort réservé à Élisabeth Borne ?

ORLAN

LES GOUVERNEMENTS, LES RELIGIONS QUI SONT MAJORITAIREMENT DIRIGÉS PAR LES HOMMES, TENTENT DE TOUJOURS DÉCIDER POUR LES FEMMES ET DE LES ALIÉNER À LEUR DÉSIDÉRATA. EFFECTIVEMENT CE FUT TRÈS DUR POUR EDITH CRESSON, MAIS SANS ÊTRE EXTRÊMEMENT OPTIMISTE DU SORT RÉSERVÉ À ELISABETH BORNE, J’OSE ESPÉRER QU’IL Y A DES AVANCÉES ET QUE ÇA SERA BEAUCOUP MOINS DUR POUR ELLE GRÂCE À CETTE PETITE PRISE DE CONSCIENCE RÉCENTE AINSI QUE POUR NOTRE MINISTRE DE LA CULTURE RIMA ABDUL MALAK ET TOUTES LES AUTRES MINISTRES FEMMES.

WomenToday

Il semble que les hommes aient du pain sur la planche… Car vous pensez « qu’il reste encore beaucoup de travail à faire de la part des hommes. Sur eux-mêmes avant tout, mais entre eux car je considère qu’ils continuent à être très silencieux et surtout complices des abus des « porcs. » Pourtant ne pensez-vous pas que les hommes doivent faire partie de la solution et non du problème ?

ORLAN

VOUS AVEZ RAISON, IL EST TRÈS ÉTRANGE QUE LA PLUPART DES HOMMES RESTENT SILENCIEUX AU LIEU DE DIRE « NOUS NE SOMMES PAS DES PORCS ET NOUS NE SERONT PAS LES COMPLICES DE CEUX QUI LE SONT. NOUS SOUTENONS LES FEMMES DANS TOUTES LEURS REVENDICATIONS ». LA PROCHAINE « VAGUE » FÉMINISTE NE PEUT QU’ÊTRE MASCULINE ET OEUVRER MAIN DANS LA MAIN AVEC LES FEMMES POUR LÉGALITÉ FEMME ET HOMME, QUE CE SOIT DANS L’ÉCRITURE OU DANS « LES DIRES » (PARITÉ ET ÉCRITURE INCLUSIVE, ÉGALITÉ DE SALAIRE …).

LES HOMMES DOIVENT FAIRE PARTIE DE LA SOLUTION ET NON DU PROBLÈME.

MAIS ON PEUT S’ÉTONNER QUE LORSQUE L’ONT DIT « BALANCE TON PORC » DES HOMMES QUI NE SONT PAS DES PORCS SE SENTENT INTERPELÉS VOIRE MENACÉS.

IL EXISTE EFFECTIVEMENT UNE TRÈS GRANDE SOLIDARITÉ ET FRATERNITÉ MASCULINE ET LA SORORITÉ EXISTE PEU CHEZ LES FEMMES. C’EST UN OUTIL D’ÉMANCIPATION ET DE FORCE DONT LES FEMMES DOIVENT SE SERVIR.

J’AIME LES HOMMES MAIS PAS LES PORCS, PAS CEUX QUI GUEULENT, PAS CEUX QUI BATTENT, PAS CEUX QUI VIOLENT, PAS CEUX QUI TUENT, PAS CEUX QUI PRATIQUENT L’INCESTE OU LA PÉDOPHILIE. PAS CEUX QUI DÉGRADENT, HUMILIENT ET ESCLAVAGISENT LES FEMMES. MAIS SURTOUT ON PEUT SE DEMANDER CE QUE FABRIQUE ENCORE EN 2022 DES HOMMES DE CETTE SORTE ET DES FEMMES QUI RESTENT DANS L’OMBRE ET/OU QUI SUBISSENT DES SITUATIONS VIOLENTES EN ACCEPTANT DE RESTER DANS UNE SITUATION INADMISSIBLE.

POURQUOI LES FEMMES VEULENT ÊTRE À LA FOIS LÉGALE DE L’HOMME MAIS ACCEPTENT D’ÊTRE L’ESCLAVE DE LA MAISON ? L’ESCLAVAGE À ÉTÉ ABOLI.

LES OEUVRES QUE J’AI CRÉES À PARTIR DES PORTRAITS DE DORA MAAR ET UNE DE JACQUELINE ROQUE, PEINT PAR PICASSO, PARLENT D’ÉMANCIPATION.

DANS CES OEUVRES IL EST NÉCESSAIRE QUE CES FEMMES DE L’OMBRE, CES FEMMES OBJETS, CES MUSES, CES INSPIRATRICES QUI ONT BEAUCOUP DONNÉ POUR LA GRANDEUR DE NOS GRANDS HOMMES TOUT EN RESTANT DANS L’OMBRE, SE DESALIENE. À TRAVERS LEURS LARMES JE VEUX QUE L’ON VOIT QU’ELLES PRENNENT CONSCIENCE DE LA SITUATION, QU’ELLES PRENNENT CONSCIENCE D’ELLES-MÊMES. QUE DE FEMME OBJET ELLES DEVIENNENT SUJET.

J’AI VOULU QUE L’ON VOIT DANS CHAQUE OEUVRE CE QU’ELLES NE VEULENT PLUS SUBIR, QUELCONQUE SITUATION DOULOUREUSE ET HUMILIANTE.

JE M’ADRESSE DONC À CES FEMMES BIEN VIVANTES QUI À NOTRE ÉPOQUE CONTINUENT DE SUBIR LES HOMMES QUI LES ENTOURE. MAIS JE NE FAIS PAS LE PROCÈS DE PICASSO CAR IL NE PEUT PLUS Y AVOIR PROCÈS, IL EST MORT.

WomenToday

Kamala Harris disait récemment à propos de l’avortement aux États-Unis : « Pouvez-vous penser à une loi qui donne au gouvernement le pouvoir de prendre des décisions sur le corps des hommes ? » Comment réagissez-vous à cette intervention ?

ORLAN

L’AUTRE SOIR, J’ÉTAIS INVITÉE À UNE SOIRÉE DANS LE MILIEU ARTISTIQUE ET UNE FEMME D’UNE CINQUANTAINE D’ANNÉES S’APPROCHE DE MOI EN ME FAISANT DES GRANDES ÉLOGES SUR MON OEUVRE. AU FINAL JE LUI AIT DEMANDÉ QUI ÉTAIT-ELLE ? CE À QUOI ELLE M’A RÉPONDU « MOI JE NE SUIS RIEN, JE SUIS PERSONNE ». JE ME SUIS MISE À FAIRE UN SCANDALE SONORE PENDANT 1 À 2 MINUTES ET J’AI EXPLIQUÉ QUE J’ÉTAIS OUTRÉE CAR À CE MOMENT LÀ J’AI EU LE SENTIMENT D’AVOIR LUTTER TOUTE MA VIE POUR RIEN.

J’AI TOUJOURS VOULU QUE LES FEMMES S’EXPRIMENT HAUT ET FORT ET QUAND ON VOUS DIT « JE NE SUIS RIEN, JE SUIS PERSONNE »J’AI L’IMPRESSION QUE RIEN N’A CHANGÉ, QUE BEAUCOUP DE FEMMES CONTINUENT À SE METTRE DANS L’OMBRE. DURANT LA MÊME SOIRÉE, UNE FEMME BEAUCOUP PLUS JEUNE EST VENUE ME DIRE COMBIEN JE LUI AVAIS APPORTÉ, COMBIEN ELLE ÉTAIT HEUREUSE DE ME RENCONTRER. JE LUI AI DEMANDÉ QUI ELLE ÉTAIT ? ET QUELLE NE FUT PAS MA STUPEUR D’ENTENDRE QUE « JE SUIS LA FEMME DE CE MONSIEUR… ».

WomenToday

Merci ORLAN pour cet entretien. En guise de conclusion pouvez-vous nous indiquer votre coup de cœur du moment en matière artistique ?

ORLAN

BARBARA KRUGER, GLORIA FRIEDMANN, KATHARINA GROSSE, SARAH MEYOHAS, SOPHIE CALLE, ZINEB SEDIRA, LAURA OWENS, CAMILLE HENROT ET BEAUCOUP D’AUTRES …

Propos recueillis par Michael John Dolan

Réagir, intervenir, suggérer ? Nous vous écoutons :   contact@womentoday.fr

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.