Open bar (à Botox) pour les FEMMES !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

« Vous pouvez changer la vie de quelqu’un avec un peu de lèvre », explique le Dr Alexander Blinski, co-fondateur et médecin en chef de Plump Cosmetics and Injectables, un salon de beauté basé à New York.

Sa pratique, qui ressemble davantage à un croisement entre un magasin de petits gâteaux et un bar branché, qu’à un lieu où les clients vont volontiers laisser des aiguilles pleines de neurotoxines paralyser en douceur les muscles de leur visage.

Les clientes sont principalement des FEMMES du millénaire à la recherche d’une moue charnue, mais aussi des filles qui amènent leur mère, parfois des épouses qui amènent leurs maris désireux de bannir un front plissé.

Le Botox a généré des ventes mondiales de 3,2 milliards de dollars en 2017. Les recettes de la neurotoxine devraient atteindre 4,5 milliards de dollars d’ici 2024. Plump, l’un des plus gros utilisateurs de Botox en Amérique, a récemment ouvert son deuxième bar à Botox à New York avant une ouverture prochaine à Miami.

Vous pouvez maintenant déguster un cocktail tout en vous faisant injecter du Botox… mais le feriez-vous?

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.