Nina Childress

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Les femmes qui peignent sont dangereuses…

Avant Nina Childress, il y avait Nina Kuss, égérie du groupe punk « Lucrate Milk ». En 1981, la jeune femme, avec ses faux airs de Twiggy, ses yeux immenses et ses jambes interminables se lance dans une nouvelle aventure.

Entre ces deux conceptions, joyeuse et un brin potache d’un côté, radicale et intellectuelle de l’autre, Nina Childress n’a jamais fait le choix. « Une peinture conceptuelle et idiote à la fois » comme elle aime le dire.

Nina Childress. Lobody Noves Me

17 février au 28 mars à la Fondation Ricard, à Paris 

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.