Et si nous devions nos meilleures inventions aux femmes ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Vous êtes une femme, de surcroît scientifique ? Gare à vous ! Certains de vos pairs chapardent vos inventions…!

Savez-vous que ce sont des femmes qui ont inventé les couches jetables ou le Monopoly ? Qu’elles sont à l’origine des premiers croquis de l’ordinateur, de la double hélice de l’ADN et même de la scission de l’atome ?

Non. Car les hommes se sont appropriés ces découvertes.

Partout à travers le monde, les hommes subtilisent à leurs femmes, assistantes, collaboratrices leurs inventions ! Trop souvent, les réalisations des femmes ont été ignorées, sous-déclarées ou tout simplement effacées des archives. Bien que cette suppression soit frustrante et nuisible, elle crée un faux mythe selon lequel l’histoire des femmes manque de grandes réalisations créatives et intellectuelles. 

Les hommes qui ont finalement été consacrés pour des réalisations majeures et qui auraient dû, au moins en partie, être attribuées à des femmes, ne le faisaient pas nécessairement à dessein ou avec l’intention d’en récupérer tous les honneurs. En outre, nous ne voulons pas dire que ces hommes ne méritent pas la reconnaissance qu’ils ont obtenue. 

Mais ce qui semble s’être produit dans un certain nombre de cas, c’est que des hommes et des femmes ont travaillé en collaboration ou dans le cadre de projets similaires. Les réalisations des hommes, très réelles, ont été saluées, tandis que celles des femmes ont été minimisées, voire effacées.

Les attitudes sexistes sont enracinées dans la science, comme dans le reste de notre culture.

Gros plan sur ces pilleurs masculins !

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.