Les talibans remplacent le « ministère des Femmes » par celui du ministère de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Les talibans ont remplacé vendredi le ministère afghan de la Condition féminine par un ministère « pour la promotion de la vertu et la prévention du vice » chargé de veiller au respect de la loi islamique, département dont les employées sont désormais exclues.

Selon des photographes et des témoins, la plaque du ministère a été recouverte d’une nouvelle appellation en persan et arabe annonçant en lieu et place un département présidant à l’ordonnance du bien, comme ce fut le cas sous les précédents régimes islamiques afghans.

Des employées du ministère expliquent sur des vidéos visionnées par Reuters ne pouvoir se rendre à leur travail depuis des semaines. Ordre leur est donné de retourner chez elles. Le bâtiment a finalement fermé ses portes jeudi, témoigne l’une des fonctionnaires.

Sollicités, les talibans n’avaient pas répondu dans l’immédiat. Le retour de la police religieuse à Kaboul inquiète la population, au premier chef la jeunesse.


Les précédents ministères pour la promotion de la vertu et la prévention du vice ont laissé des souvenirs douloureux de harcèlement, châtiments corporels et punitions pour quiconque enfreignait la charia – barbes trop courtes pour les hommes, voiles pas assez couvrants pour les femmes, respect des cinq prières quotidiennes, etc. Des manquements furent également punis par des exécutions publiques.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.