Les femmes, premières victimes de la réforme de l’assurance chômage ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Double peine pour toutes celles qui sont déjà en première ligne de la précarité ?

La refonte des conditions d’accès et des règles d’indemnisation en préparation va réduire les droits de plusieurs milliers de chômeurs. Les travailleuses, et notamment les plus précaires, abonnées au CDD et au smic, seront en première ligne.

 Un changement qui touchera prioritairement les travailleurs précaires – et notamment les travailleuses – en emploi discontinu. Si la réforme est présentée par l’exécutif comme un outil de lutte contre la précarité et la multiplication des CDD, elle va, selon ses détracteurs, accroître au contraire la précarisation des moins nantis. «C’est une réforme inique tournée contre les précaires», pointe la CGT. Et notamment «contre les femmes».

Parmi elles, «les femmes isolées ne pouvant cumuler des heures de travail équivalentes à un temps plein» feront partie des «grands perdants de cette réforme», abonde la Coordination des associations d’aide aux chômeurs par l’emploi (Coraace).

Une double peine pour toutes celles qui sont déjà en première ligne de la précarité.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.