24 November, 2020
HomeJe m'informeLes femmes font 12,5 milliards d’heures par jour sans aucune rétribution

Les femmes font 12,5 milliards d’heures par jour sans aucune rétribution

Les inégalités entre ultra-riches et pauvres s’appuient aussi sur des inégalités de genre

Oxfam plaide pour un monde plus féministe à Davos

Les femmes sont les plus touchées par les inégalités qui s’accroissent, et les plus exploitées par le système, dénonce Oxfam à la veille du forum économique de Davos.

Cette année encore, Oxfam s’alarme de voir une minorité de gens très fortunés s’enrichir à une vitesse vertigineuse. Et qu’une bonne partie de la richesse de la planète se concentre dans les mains d’une poignée de gens. Ce 1 % le plus riche accapare désormais le double de la richesse accumulée de 6,9 milliards de personnes, déplore l’organisme dans son plus récent rapport dévoilé lundi.

« Si vous aviez mis de côté 10 000 $ par jour depuis l’édification des pyramides, vous auriez cumulé seulement un cinquième de la fortune moyenne des cinq milliardaires les plus riches », peut-on également lire dans le document d’une trentaine de pages intitulé Celles qui comptent.

« Si demain matin toutes les femmes arrêtaient leur travail domestique, parental ou de soutien aux proches, des piliers entiers de l’économie seraient paralysés », lance en entrevue Denise Byrnes, directrice générale chez Oxfam Québec.

Oxfam fait le calcul qu’en imposant la fortune du 1 % le plus riche du globe pour les dix prochaines années, cela permettrait de créer quelque 117 millions d’emplois dans « l’éducation, la santé et l’accompagnement » des aînés. Des domaines où les femmes sont majoritaires.

Share