10 August, 2020
HomeJe m'informeCultureLes femmes dans la trentaine reçoivent beaucoup moins de soutien financier de leurs parents que les hommes !

Les femmes dans la trentaine reçoivent beaucoup moins de soutien financier de leurs parents que les hommes !

Les hommes de 18 à 34 ans sont 2 fois plus susceptibles de recevoir un soutien financier.

Les hommes au début de la trentaine sont beaucoup plus susceptibles que les femmes de recevoir un soutien financier de leurs parents, selon un nouveau rapport de la société d’investissement Merrill Lynch.

L’étude a révélé qu’un peu moins de la moitié des femmes dans la trentaine ont un soutien financier, alors que 62% des hommes du même groupe d’âge ont reçu un soutien. Bien que près des deux tiers de la dette liée aux prêts étudiants soient détenus par des femmes, les femmes ont également déclaré recevoir beaucoup moins de soutien que les hommes pour rembourser leurs emprunts.

Selon le rapport, les hommes âgés de 18 à 34 ans étaient environ deux fois plus susceptibles de recevoir un soutien financier que les femmes du même groupe d’âge. Cela a eu lieu dans toutes les catégories, y compris l’alimentation, les vacances, les loyers et les prêts étudiants. Il est intéressant de noter que les jeunes femmes étaient aussi beaucoup plus susceptibles que les hommes d’affirmer que rembourser leur dette ou épargner pour l’avenir était leur priorité financière la plus haute. De même, 40% des hommes ont déclaré que leur plus grande priorité était de profiter de la vie, contre seulement 28% des femmes.
Cependant, alors que les jeunes sont souvent critiqués pour leur dépendance financière vis-à-vis de leurs parents, 79% des jeunes adultes qui ont été forcés de retourner vivre avec leurs parents ont déclaré qu’ils profitaient réellement de l’expérience – tout comme 87% des parents. Et presque tous les jeunes adultes se sont dits prêts à rendre la faveur de leurs parents à mesure qu’ils vieillissent. Selon Merrill Lynch, 89% des jeunes adultes ont déclaré avoir l’intention de soutenir financièrement leurs parents une fois qu’ils seraient plus à même de gagner leur vie.

Share