L’égalité des genres ne peut pas attendre 132 ans

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Selon un constat, peu réjouissant, du Global Gender Gap Report 2022 publié par le Forum économique mondial, la parité entre les genres ne sera pas atteinte de notre vivant. En effet, d’après le rapport, , il faudra 132 ans pour que l’égalité des genres devienne une réalité et 151 ans pour combler l’écart entre les genres en matière de participation et d’opportunités économiques. Sur les 146 pays examinés, aucun n’atteint la parité.

Cela, c’est la mauvaise nouvelle. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il est encore temps de changer tout cela. Les conclusions de 2022 me choquent, mais elles ne me découragent pas. Vous non plus, elles ne doivent pas vous dissuader d’agir. L’égalité des genres est une condition indispensable, non seulement au développement humain, mais aussi à une croissance économique durable. Un vaste ensemble de données montre que sans parité entre les genre, il est impossible de réduire la pauvreté, de parvenir à la sécurité alimentaire, de faire face aux chocs climatiques ou de garantir une société plus pacifique et plus inclusive. La parité hommes-femmes n’est pas quelque chose «qu’il serait bon d’avoir». Ce n’est pas seulement un bonus propre aux nations développées. C’est une condition essentielle au développement et à la prospérité de tous les pays. Pour prévenir une nouvelle régression, il faut lever les obstacles structurels qui limitent la participation des femmes au marché du travail, notamment leur réintégration et leur maintien sur le marché du travail après le Covid-19. Il est également nécessaire d’appliquer des politiques ciblées de soutien du développement des talents féminins dans les industries du futur et qui favorisent leur avancement vers des postes de direction et de gestion. Le secteur privé a un rôle essentiel à jouer s’agissant d’éliminer les différences hommes-femmes sur le lieu de travail et de favoriser l’accès des femmes aux postes de direction. Mary Kay, entreprise fondée il y a près de 60 ans par une femme d’affaires qui a détruit les barrières, fait de cette question une affaire personnelle. En 2019, Mary Kay a signé les «Principes d’autonomisation des femmes» et en 2021, la Société est devenue un acteur engagé des Coalitions d’action du Forum Génération Égalité qui visent à accélérer les progrès en matière d’égalité des genres pour faire avancer les Objectifs de développement durable. Mary Kay participe au Programme d’accélération 2022-2023 du Pacte mondial des Nations Unies pour l’égalité des genres afin de continuer à mettre en oeuvre des objectifs ambitieux en matière de représentation et de leadership des femmes dans l’entreprise et dans notre chaîne d’approvisionnement. En donnant l’exemple et en démontrant notre foi en une plus grande inclusion des femmes, Mary Kay met nos valeurs et nos engagements en action: Représentation et leadership des femmes chez Mary Kay (données d’août 2022): Notre main-d’oeuvre mondiale est composée de 62% de femmes Notre équipe de direction est composée de 50% de femmes 53% de nos cadres (vice-présidents et échelons supérieurs) sont des femmes 57% de nos directeurs (et échelons supérieurs) sont des femmes 59% de nos managers (et échelons supérieurs) sont des femmes 70% de nos leaders de marché sont des femmes 60% de nos leaders sur nos 10 premiers marchés sont des femmes Approvisionnement sensible au genre et diversité des fournisseurs chez Mary Kay (données de la chaîne d’approvisionnement des États-Unis uniquement, à partir de février 2021): Notre équipe d’approvisionnement est composée de 66% de femmes 12% des entreprises qui nous fournissent indirectement appartiennent à des femmes, à des personnes issues d’une minorité ou à des anciens combattants 5% des entreprises qui nous fournissent directement appartiennent à des femmes, à des personnes issues d’une minorité ou à des anciens combattants Notre stratégie de développement durable sur 10 ans, intitulée «Enrichir les vies aujourd’hui pour un avenir durable», poursuit une approche holistique visant à faire progresser l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes au travers des engagements clés suivants, à atteindre d’ici 2030: Aider 5 millions de femmes dans le monde à devenir financièrement autonomes Garantir l’accès à l’éducation de 250 000 femmes et filles dans le monde Fournir à plus de 10 millions de femmes dans le monde des services de soutien contre la violence sexiste, et Élaborer un agenda politique sur 10 ans pour agir en faveur des droits des femmes Inspirés par notre mission en tant qu’entreprise de développement entrepreneurial fondée par une femme pour les femmes, nous nous engageons à faire progresser l’entrepreneuriat féminin et à éliminer les obstacles à l’autonomisation économique des femmes. Nous avons présenté cette vision aux Nations Unies en 2019 et, avec 6 agences des Nations Unies, nous avons créé le Women’s Entrepreneurship Accelerator (Accélérateur de l’entrepreneuriat féminin) afin de créer un écosystème favorable aux femmes entrepreneures. C’est maintenant que nous devons agir. Se contenter de regarder et attendre 132 ans sans rien faire n’est tout simplement pas envisageable. La réunion sur l’impact du développement durable sur l’Objectif «Parvenir à l’égalité des genres», qui se tient à New York ce mois-ci, est l’occasion pour les dirigeants des secteurs public et privé d’identifier des outils et d’élaborer des stratégies pour combler l’écart entre les genres. Nous devons aux générations futures de mobiliser nos efforts pour réaliser les changements transformateurs dont les femmes et les filles ont tant besoin. À PROPOS DE MARY KAY Mary Kay Ash, l’une des premières femmes à avoir brisé le plafond de verre, a fondé l’entreprise de beauté de ses rêves en 1963 avec un seul objectif: rendre plus belle la vie des femmes. Ce rêve s’est concrétisé en une entreprise valant plusieurs milliards de dollars et dont la force de vente, composée de millions de membres indépendants, opère dans une quarantaine de pays. En tant qu’entreprise de développement de l’entrepreneuriat, Mary Kay s’engage à aider les femmes le long de leur chemin vers l’autonomie par l’éducation, le mentorat, la défense des droits, le réseautage et l’innovation. Mary Kay s’engage à investir dans la science qui sous-tend la beauté pour élaborer des produits de soins de la peau et de maquillage, des suppléments nutritionnels et des parfums de qualité. Mary Kay est convaincue qu’aux fins d’un avenir durable il faut rendre les vies enrichissantes aujourd’hui en s’associant à des organisations du monde entier axées sur la promotion de l’excellence commerciale, en soutenant la recherche sur le cancer, la promotion de l’égalité des genres, la protection des survivants aux violences domestiques, l’embellissement de nos communautés et en encourageant les enfants à réaliser leurs rêves. Pour plus d’informations sur Mary Kay, rendez-vous sur le site Web marykayglobal.com, retrouvez-nous sur Facebook, Instagram et LinkedIn, et suivez-nous sur Twitter.

Nous reproduisons ci-dessous la déclaration de Julia A. Simon, directrice des affaires juridiques et responsable de la diversité et de l’inclusion, Mary Kay Inc., à l’occasion de la publication du Global Gender Gap Report 2022 (Rapport mondial sur l’inégalité hommes-femmes) du Forum économique mondial.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.