Lecture essentielle : Les crimes passionnels n’existent pas

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Le travail photographique réalisé en Italie par Arianna Sanesi en 2015 sur le féminicide, alors que ce terme était pratiquement inconnu et que le phénomène était largement ignoré par les médias, est le point de départ du livre et de la rencontre entre les images d’Arianna et le texte des historien.ne.s Lydie Bodiou et Frédéric Chauvaud.

Le livre propose donc une double entrée, photographique et historique.

Les photographies qu’Arianna Sanesi conçoit auprès des familles des victimes sont délicates et pudiques. Le vide, le silence succèdent à la violence, la mort, la douleur.

L’étude historique de Lydie Bodiou et Frédéric Chauvaud met en relief la persistance de ce fléau depuis l’antiquité. Au fil des siècles rien ne semble stopper le nombre de ses victimes. Comme si ces histoires de crimes-ci n’interrogeaient pas la grande Histoire ?

Les crimes passionnels n’existent pas crée un nouvel et indispensable éclairage pour qui veut comprendre comment les mots et les images proposent de nouvelles perspectives sur l’un des problèmes les plus importants de notre temps : le féminicide et les violences conjugales.

Sa lecture est essentielle, alors que le nombre des victimes ne se résorbe pas et quand bien même ce drame semble être combattu de plus en plus au sein de nos sociétés.

Des mots et des images qui obligent, qui engagent.

« C’est aux politiques, aux syndicalistes, aux associations, aux intellectuels, aux avocats, aux juges, aux policiers, aux voisins, en réalité à tout le monde, de se saisir des violences faites aux femmes, antichambre des féminicides, pour penser autrement l’organisation des sociétés et agir, au quotidien comme à long terme, pour faire en sorte que les fillettes, les sœurs, les collègues, les amies, les compagnes ne figurent plus dans des tableaux statistiques morbides. »

Lydie Bodiou et Frédéric Chauvaud.

Réagir, intervenir, suggérer ? Nous vous écoutons :   contact@womentoday.fr

Les crimes passionnels n’existent pasArianna Sanesi / Lydie Bodiou / Frédéric Chauvaud

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.