Le club des 300 femmes dirigeantes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Cette initiative a été identifiée dans le programme de notre campagne « révélons la France du sport » porté par Brigitte Henriques, Présidente du Comité National Olympique Sportif Français et son équipe dont je fais partie.

Le 8 mars dernier a marqué le lancement de ce programme mixité avec un premier grand « chantier » celui des instances dirigeantes et tout particulièrement la création du « club des 300 femmes dirigeantes ».

Parce que je suis convaincue que la mixité est un facteur de transformation et de performance pour le sport.

Parce que je suis convaincue qu’il faut accompagner cet enjeu de changement dans les gouvernances en application de la loi sur la parité effective après 2024 dans les instances nationales

Cette ambition a permis de structurer une feuille de route qui doit, en dehors de répondre à cette loi, encourager la gent féminine à poursuivre ses engagements (peut-être différemment), se donner le droit d’acquérir de nouvelles compétences, et de s’épanouir en apprenant des autres, en apprenant sur soi, et en permettant à nos gouvernances sportives de se transformer pour être plus performance demain.

Ce projet d’engagement s’appuie également sur une enquête nationale qui a révélé le manque de femmes pour atteindre la parité à l’aube de 2024. C’est 300 postes qu’il manque pour atteindre la parité. Il était donc nécessaire et urgent d’accompagner aujourd’hui les fédérations vers cette culture du changement : les pratiques ne pourront évoluer que si les gouvernances des fédérations et donc les présidents sont convaincus que la mixité est un gage de succès ! C’est une vraie révolution culturelle et il faut du temps et surtout de l’accompagnement à la « conduite du changement ».

Marie-Françoise Potereau, Vice-présidente du CNOSF, en charge de Paris 2024 et de la mixité

APPEL À CANDIDATURE AU “CLUB DES 300 FEMMES DIRIGEANTES”

LE CLUB DES 300 FEMMES DIRIGEANTES, C’EST QUOI ?

– Un programme d’accompagnement des femmes aux fonctions de dirigeantes
– Des sessions d’accompagnement e-learning et en distanciel de septembre 2022 à juin 2023
– Un coaching personnalisé en fonction des besoins de chacune
– Des temps de rassemblement et de mise en réseau
– Un esprit de promotion pour une convivialité nécessaire à la réussite
– Une valorisation de profils à tous les niveaux du mouvement sportif

POURQUOI ?

L’engagement pris par le CNOSF est d’identifier, valoriser et accompagner un nombre important de femmes d’ici à 2024 afin qu’elles puissent accéder à des postes à responsabilité. Nous devons permettre aux fédérations de tendre le plus tôt possible vers la parité. L’enquête du CNOSF sur les instances dirigeantes des fédérations en 2021 a en effet révélé que 300 postes supplémentaires devraient être occupés par des femmes pour atteindre la parité.
Pour candidater, rendez-vous ICI avant le 3 juin 2022.

Un comité technique sélectionnera les candidatures sur la base des critères suivants :
– Un projet d’engagement dans le Mouvement sportif
– Une expérience sportive : pratique, encadrement, bénévolat évènementiel, bénévolat dirigeant, salariat développement
– Résidence sur le territoire français (métropole et Outre-mer)
– Disponibilité pour le programme complet d’accompagnement (de septembre 2022 à juin 2023, à raison de 2 à 3h par mois)

A noter que l’ensemble des contenus du programme seront dispensés en langue française.

Valeurs respectées dans la sélection par le Comité technique :
– Valorisation de mixité des âges, des trajectoires personnelles et professionnelles
– Non-discrimination
– Pas d’attachement important à la forme des candidatures (tous niveaux d’expression, d’orthographe, etc.)

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.