Le cinéma, une invention féminine !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Le cinéma a été inventé par une femme, française, née à Saint-Mandé ! Non, ce n’est pas une « fake news » !

A 21 ans, en 1894, après des études de sténo, elle devient secrétaire de Léon Gaumont. Alice est jeune, belle, audacieuse. Les frères Lumière viennent d’inventer le cinéma. A l’époque, on se cantonne aux vues documentaires. Mais Alice voit plus loin : elle veut raconter des histoires. A 23 ans, elle écrit et réalise son premier court métrage La Fée aux choux. Puis le premier péplum de l’histoire du cinéma.

Elle réalise plusieurs centaines de films avant de s’envoler aux Etats-Unis où elle monte sa société de production, Solax, l’une des plus importantes avant l’émergence d’Hollywood. Plusieurs centaines de fictions seront tournées dans ses studios. Des mélodrames, des westerns, des films engagés sur les questions ethniques (A Fool and his money est le premier film joué uniquement par des acteurs afro-américains). Sur les plateaux, un grand panneau : « Be Natural !» (soyez naturels !).

En 1919, c’est la chute. Divorcée, ruinée, elle rentre en France où les portes lui resteront définitivement fermées, y compris chez Gaumont.

Alice est une pionnière, à plus d’un titre. En 1906, elle réalise Résultats du féminisme. Les hommes sont aux fourneaux et changent les couches, les femmes confortablement allongées sur des sofas. Inversion de l’organisation domestique. Elle était une femme d’affaires, une entrepreneuse, une créatrice. Elle est à l’origine de la naissance d’Hollywood à Fort Lee, souligne Pamela Green, co-réalisatrice d’un documentaire intitulé Be Natural : The Untold Story d’Alice Guy-Blaché.

Alors pourquoi a-t-elle été oubliée ? Sans doute parce que la plus grande partie de son travail a été perdu. Des centaines de films, des milliers de bobines.

Une histoire complexe, inspirante et méconnue que nous vous proposons d’explorer avec les liens suivants :

(Source 1) (Source 2)

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.