La mère Noël, l’épouse du père Noël, est généralement présentée comme une femme âgée, corpulente, aimable et patiente

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Alors que le père Noël est souvent bien plus exubérant…

Elle prépare des biscuits dans la maison du père Noël et assiste parfois la production de jouets, supervisant les lutins du père Noël. Elle apparaît fréquemment dans les dessins animés, livres pour enfants et sur les cartes de vœux. Source Wikpédia.

En résulte bien sûr une charge mentale considérable. Or, puisque ce sont les femmes qui font Noël, il serait bien peu opportun d’attribuer tout le mérite à une figure masculine si sacralisée, pas vrai ? Conte de fées ou pas. « Et si le Père Noël était une femme ? », s’interroge d’ailleurs le site Psychology Today. Force est de constater qu’aujourd’hui encore, la Mère Noël semble cruellement absente des livres, représentations populaires et autres galeries marchandes. Or, pourquoi ne pas offrir aux enfants des héroïnes féminines à aduler, de celles qui alimentent les récits au coin du feu ? Ce n’est pas juste de l’imagination, mais un réel enjeu d’éducation.

« Ce serait bien de donner à nos enfants, en particulier à nos filles, un personnage à qui ils peuvent s’identifier », poursuit Psychology Today, qui perçoit à travers « Mère Noël » un grand nombre de cases cochées dans le genre « rôle modèle » : « la persévérance, l’empathie, la réflexion, le courage, les compétences organisationnelles, le back-office, la résolution de problèmes, la gentillesse ».

Et le journaliste de conclure : « Je propose de redéfinir le Père Noël ». Rendre à la Mère Noël la place qu’elle mérite serait déjà un bon début. Car le féminisme, lui aussi, a le droit d’être au pied du sapin.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.