La galanterie ne serait-elle que du sexisme… ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Pour Eloïse Bouton, journaliste et féministe, la courtoisie est préférable à la galanterie, qui induit un changement de comportement en présence des femmes. Pour beaucoup, c’est un simple respect, de la politesse. Mais la galanterie pose parfois problème, elle rappelle l’homme à sa position dominante et la femme à un statut d’infériorité. Cette « politesse exquise » serait-elle dépassée pour la génération élevée dans l’idée, si ce n’est la réalité, de l’égalité des sexes ?

Vous pensez peut-être qu’un homme qui vous ouvre une porte ou vous offre sa veste si vous avez froid sont des manières simples et spontanées. Mais, selon une étude réalisée aux États-Unis, il s’agit d’exemples de «sexisme bienveillant».

L’étude visait à détecter les attitudes sexistes chez les hommes. Cette recherche identifie deux types de sexisme – le sexisme «hostile» (comportement consistant à appeler une femme dans la rue ou à faire des commentaires obscènes), et le  sexisme « inconscient ».

En analysant les résultats de la recherche, il semblerait  que le sexisme se cache même derrière l’ouverture d’une porte…

Après tout, à quel point un peu de galanterie peut-elle être dommageable?

Le danger, selon le professeur Judith Hall de la Northeastern University de Boston (qui a co-écrit la recherche), est qu’il s’agit essentiellement d’un « loup déguisé en mouton ».  Judith Hall explique que ces gestes apparemment agréables « pourraient inciter les femmes à accepter leur statu quo dans la société, car le sexisme a littéralement l’air accueillant, attrayant et sans danger. »

Son point de vue est qu’en étant plaisants, les hommes entravent l’égalité des sexes – mais nous ne le remarquons pas vraiment car ce sont des gestes «gentils». Les hommes sexistes ne sont pas nécessairement des « agresseurs dominants » qui croient que les femmes ne devraient pas avoir leur place dans la société. Au contraire, le sexisme peut venir d’hommes qui se sentent paternels et protecteurs envers les femmes – mais ne pensent toujours pas qu’elles soient capables de réaliser les mêmes choses que les hommes.

Mais qu’en pensez-vous? La galanterie est-elle sexiste par nature?

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.