« La femme n’est pas une créature qui peut être punie, violée ou tuée impunément »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Sara Omar dénonce l’oppression des femmes au nom de l’islam.

Après un best-seller, publié il y a deux ans au Danemark et qui lui valut des menaces de mort, cette romancière d’origine kurde récidive avec un nouveau livre dénonçant l’oppression des femmes au nom de l’islam.

L’auteur danoise et kurde Sara Omar (née en 1986) est née et a grandi au Kurdistan, dans le nord de l’Irak, mais a dû fuir à la fin des années 90 avec sa famille et vit au Danemark depuis 2001. Elle a étudié le droit à l’Université d’Aarhus et est maintenant étudiante diplômée en sciences politiques.

En 2017, elle a percé avec le roman Death Washer. Le roman décrit la violence, l’oppression et le contrôle social des femmes au Kurdistan ainsi qu’entre musulmans en Occident. Le roman est rapidement devenu un sujet de débat, se vendant à 50 000 exemplaires en un mois. Le laveur de mort est inspiré par des événements réels. En outre, Omar a remporté le prix du livre du lecteur, le «vainqueur de l’année» d’Ekstrabladet et le prix littéraire de la Fondation Martin Andersen Nexø pour le blanchisseur de la mort.

C’est un roman sur la lutte solitaire et difficile d’une fille exposée pour échapper aux ténèbres de l’enfance et trouver la liberté dans une nouvelle vie bien au nord.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.