Les FEMMES font la grève des impôts !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Hubertine Auclert – Féministe convaincue, farouchement déterminée à faire changer les codes de Napoléon après sa chute, elle fut l’une des rares à évoquer le droit de vote des FEMMES et pas seulement des lois pour l’égalité.

« Je n’ai pas de droits, donc je n’ai pas de charges, je ne vote pas, je ne paye pas »

Elle souhaite une république véritablement démocratique. Très remarquée, elle devient l’intermédiaire entre les féministes américaines et les féministes françaises. En 1888, elle épouse Antonin Lévrier et le suit en Algérie lorsqu’il y devient juge de paix. Là-bas, elle se fait l’avocate des FEMMES arabes auprès des autorités françaises

De retour en France, elle écrit dans plusieurs journaux pour dénoncer l’interdiction de l’avortement mais aussi faire valoir l’urgence de féminiser la langue. Elle crée ainsi la société Le Suffrage des FEMMES et présente ses idées au cours de grands congrès mais fait face à une audience peu réceptive. Loin de s’arrêter sur des échecs, elle ira jusqu’à faire la grève des impôts (estimant que les FEMMES, fautes de représentation légales, ne devraient pas être imposables) et, en 1908, à briser une urne à Paris lors des élections municipales. Elle se présentera symboliquement aux législatives deux ans plus tard.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.