Janvier, le mois de la pilosité libérée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Apres le mois sans alcool, voilà un nouveau défi…?

Un « challenge » pour les femmes, ne plus s’épiler pendant 1 mois !

On connaissait le « dry january« , le mois de janvier sans alcool, mais il n’y a pas que cela. Janvier, c’est aussi le mois du poil libéré grâce à un challenge qui incite les femmes à se laisser pousser les poils.

L’objectif du « Januhairy » (contraction de « janvier » et « poil » en anglais) : briser le tabou qui entoure la pilosité féminine, l’injonction à l’épilation qui l’accompagne et aider les femmes à assumer leurs poils.

Le mouvement a été lancé pour la première fois en 2018, avec à sa tête Laura Jackson, une étudiante britannique. Après avoir décidé de ne plus faire la guerre à ses poils, celle-ci devait constamment se justifier et essuyait des remarques au sujet de son corps.

Depuis quelques jours, le hashtag #Januhairy2020 fleurit sur les réseaux sociaux.

Qu’en pensez-vous ?

A votre tour maintenant ?! 😉

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.