« L’homme féministe : un mâle à part ? »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Qui est l’homme féministe de l’année ?

Oui il existe et il a été discerné à Maxime Ruszniewski,ancien journaliste travaillant pour Le Grand Journal de Canal+ et auprès d’Yves Calvi, ce trentenaire est un infatigable touche-à-tout.

Pour lui, « pas besoin de s’engager dans une association ou dans un mouvement pour participer à ce combat pour l’égalité. Chacune, chacun, est responsable de ce qui se passe autour d’elle, autour de lui ». « Il est plus facile de prendre du temps pour militer pour moi que pour une femme qui est responsable d’une famille monoparentale ou qui cumulent des temps partiels ».

Le féminisme définit les personnes qui sont sensibles aux inégalités, en droit ou en fait, que subissent les femmes et qui cherchent à les combattre. On me renvoie souvent à une crainte de l’uniformisation des sexes, comme si prôner l’égalité homme-femme pousserait à l’androgynie. Je m’oppose à beaucoup de conservatisme, que ce soit de la part des hommes, mais également de femmes.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.