L’épineuse question de la PMA pour les femmes seules

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Attention, sujet à potentiel inflammable !

Faut-il ou non accompagner sur le plan médical les femmes célibataires qui veulent avoir un enfant toutes seules, en leur permettant d’accéder, comme les couples hétérosexuels infertiles, aux techniques de procréation médicalement assistée (PMA) ?

C’est ce que prévoit l’article premier du projet de loi sur la bioéthique, qui sera débattu à l’Assemblée depuis le mardi 24 septembre.

Le texte lie dans un même élan le sort des couples de lesbiennes et celui des femmes « non mariées » en leur ouvrant à toutes la possibilité de se lancer à leur tour dans le parcours de combattante qu’est la PMA avec tiers donneur.

A l’heure actuelle, celles qui veulent faire un bébé toutes seules, comme le chantait autrefois Jean-Jacques Goldman, sont contraintes de se rendre chez nos voisins européens, le plus souvent en Belgique, au Danemark ou en Espagne.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.