En six ans, les selfies ont fait plus de morts que les requins !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Souffrez-vous de selfitis, la maladie du selfie ?

Vous êtes peut-être atteint de selfitis, la maladie du selfie… un symptôme qui s’apparente à un trouble mental dont les femmes et jeunes filles sont les premières victimes.

Apparu pour la première fois en 2014 dans un article satirique, le terme selfitis désigne désormais une pathologie bien réelle : être obsédée par les selfies. Cette maladie est cernée grâce à une étude menée par l’Université de Nottingham Trent (Royaume-Uni) et la Thiagarajar School of Management (Inde).

Trois profils se sont dessinés. Les cas extrêmes de personnes qui se prennent en photo au moins trois fois par jour, sans les poster sur les réseaux sociaux. Les cas sévères, qui prennent au moins trois selfies par jour et qui eux les partagent sur les réseaux sociaux. Enfin, les cas chroniques, qui ressentent un besoin incontrôlable de se prendre en photo, n’importe quand, et qui postent minimum six photos par jour sur les réseaux sociaux.

Le selfie est dangereux ! Une étude révèle qu’entre octobre 2011 et novembre 2017, 259 personnes sont mortes en faisant un selfie. Le selfie est donc plus dangereux que le requin, qui tue en moyenne six personnes par an. Le selfie c’est risqué la mort et / ou la maladie mentale… ?

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.