Egalité femmes-hommes : les citoyens plébiscitent massivement des mesures concrètes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Alors que se tenait il y a moins d’une semaine à Rome un sommet spécial consacré à l’Afghanistan et avant que le G20 ne s’y réunisse au grand complet à la fin du mois, le Women’s Forum for the Economy & Society en appelle à la responsabilité des États et des entreprises afin de faire avancer, partout dans le monde, la cause des femmes.

La lutte contre le changement climatique et le combat pour l’égalité des sexes semblent souffrir des mêmes maux : ceux qui, derrière une prise de conscience incontestable, laissent perdurer des insuffisances colossales dans l’engagement collectif. Si beaucoup de progrès ont été faits en matière d’égalité femmes-hommes, le défi reste titanesque, tant les disparités demeurent criantes dans nombre de pays et de domaines.

La pandémie mondiale a en outre encore accentué les injustices d’hier : une étude récente du Forum économique et social indique que la crise a retardé de 36 ans l’atteinte de la parité en matière politique, économique, d’éducation ou de santé. C’est désormais en 2157 que nous pourrons espérer gagner le combat de l’égalité. Une date ubuesque tant elle semble échapper à toute réalité.

Mesurer les inégalités pour mieux les affronter

Parce qu’il est encore indispensable de rappeler la persistance des inégalités, le Women’s Forum for the Economy & Society réalise, depuis maintenant 3 ans en partenariat avec IPSOS, une vaste enquête sur la perception des inégalités de genre en Europe. Présentés hier à Milan par la Directrice générale du Women’s Forum, Audrey Tcherkoff, les résultats de ce millésime 2021 sont parlants : « Ce baromètre est celui de l’action. Plus que des chiffres, c’est une opportunité unique pour aller voir les décideurs  politiques et économiques et leur dire que les citoyens demandent à ce que tout soit mis en œuvre pour faire de l’égalité une réalité. Je suis certaine que ce baromètre va faire mentir les prévisions : personne n’est prêt à attendre l’année 2157 pour que les femmes aient les mêmes opportunités et possibilités que les hommes. En tant que Directrice générale du Women’s Forum, je serai la porte-voix de ce baromètre et des attentes qui en découlent. Ces chiffres nous obligent à agir, maintenant ! »

Car promouvoir les femmes, ce n’est pas une simple question d’éthique ou de morale : c’est aussi la nécessité d’apporter au monde les talents, les savoir-faire et les inspirations dont il a plus que jamais besoin.

Des mots à l’action : le programme WomenEntrepreneurs4Good

Dans ce contexte, le Women’s Forum continue de faire entendre la voix des femmes et s’attache à mettre en œuvre des engagements concrets et à fort impact. Parmi eux figure le programme WomenEntrepreneurs4Good destiné à encourager et soutenir l’esprit d’entreprise, à l’heure où les cheffes d’entreprise ont été particulièrement affectées par la crise, déplorant pour 90% d’entre elles d’importantes baisses de revenus.

Développée en partenariat avec HEC et Procter&Gamble en mars 2021, cette initiative est un programme d’incubation de start-ups créées par des femmes, qui les accompagne depuis la naissance de leur projet et jusqu’à ce qu’il soit viable. « En nous associant avec le Women’s Forum et P&G, nous voulons offrir aux femmes porteuses de projets un accompagnement leur permettant de développer leurs innovations et d’avoir un impact plus rapide sur le climat et l’environnement.

Pour cela, nous avons fait appel à l’incroyable écosystème de l’école, à ses experts, ses professeurs, et rassemblé un ensemble de ressources pédagogiques éprouvées. » indique Inge Kerkloh-Devif, Senior Executive Director de l’Innovation & Entrepreneurship Center de HEC Paris. A ses côtés, Jamila Belabidi, Purchases Director, Global Women Economic Empowerment, Procter&Gamble précise : « Chez P&G, nous avons à cœur de promouvoir une société plus juste et plus équitable. Un de nos leviers d’action en tant qu’entreprise est d’encourager plus de diversité de la part de tous nos fournisseurs. C’est pourquoi nous avons mis sur pied ce programme permettant aux entrepreneuses de jouer un rôle plus important dans l’innovation verte en Europe. Pour accélérer la transition vers une économie verte, nous avons besoin de tous les talents. »

Et pour que les petites histoires rencontrent la grande, rendez-vous au Global Meeting du Women’s Forum for the Economy and Society qui se déroulera en ligne du 15 au 18 novembre et en présentiel le 19 novembre au Carrousel du Louvre à Paris.

www.womens-forum.com

Source : La Tribune

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.