Camille Lepage, photo reporter, assassinée pour son travail en zone de guerre.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Journée mondiale de la liberté de la presse

« Libre, investie, avide de découvrir ces peuples délaissés et meurtris ». Elle a été assassinée le 12 Mai 2014 dans l’exercice de ses fonctions, en Centrafrique.

La jeune femme avait surtout couvert le Soudan du Sud et la Centrafrique, deux conflits qui ont rarement fait la Une de l’actualité. « Mon intérêt me porte vers des endroits dans l’ombre, où c’est la crise mais dont les médias parlent peu », expliquait Camille Lepage sur Lens, le blog du photoreportage du « New York Times ».

« J’essaie de montrer l’angle humain de chaque histoire, de montrer les gens que je photographie comme mes frères et sœurs », poursuivait-elle.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.