Avortement : 95% des femmes ne le regrettent pas

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Mais 70% ont déclaré avoir été stigmatisées

Selon des chercheurs américains, 5 ans après leur avortement, 95% des femmes ne regrettent pas leur décision. Elles seraient même soulagées.

Souvent présenté comme un argument anti-avortement, le regret ne concernerait en réalité qu’une minorité de femmes. Preuve en est avec ce travail publié dans Social Science & Medicine. Des chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco ont suivi 667 femmes ayant subi une interruption volontaire de grossesse.

Les patientes ont été interrogées une semaine après l’IVG puis tous les 6 mois durant 5 ans. Au début du suivi, la moitié des femmes ont reconnu que la décision avait été difficile à prendre. Par ailleurs, 70% ont déclaré avoir été stigmatisées. Mais au fil du temps, les auteurs ont noté que « le nombre de femmes signalant ces émotions négatives a considérablement diminué, en particulier au cours de la première année. »

En fait, au bout de 5 ans, la quasi-totalité des participantes ne regrettait pas leur choix. « Le soulagement était l’émotion la plus importante rapportée à la fin de l’étude. »

« Même si la décision est difficile à prendre, notre recherche montre que l’écrasante majorité des femmes qui font le choix d’avorter continuent de penser que c’était la bonne décision », explique le Pr Corinne Rocca, du département obstétrique, gynécologie et sciences de la reproduction, de l’Université de Californie. « Cela démystifie l’idée que la plupart des femmes souffrent émotionnellement d’un avortement. »

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.