92% des jeunes estiment que le sexisme est un problème dans notre société

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Malgré les années, les nombreux scandales, les campagnes de sensibilisation, les coups de gueule, le sexisme reste une réalité en France.

. Près de 92 % des jeunes estiment que le sexisme est un problème dans notre société.

. Au moins 73 % des hommes ont déjà ressenti une pression sexiste et 99 % des femmes ont déjà été victimes d’un acte ou d’un commentaire sexiste.

. Pour autant, ce n’est pas une fatalité. 78 % des jeunes disent combattre le sexisme.

. Pour 61 % d’entre eux, la clé est l’éducation des enfants dès le plus jeune âge.

99 % des femmes déjà victimes du sexisme

Elles sont aussi celles qui le subissent le plus. Ainsi, 99 % des femmes interrogées affirment avoir déjà été victimes d’un acte ou d’un commentaire sexiste. Mais les hommes ne sont pas épargnés puisque 73 % d’entre eux déclarent avoir déjà ressenti une pression sexiste du fait de leur genre.

Par ailleurs, 68 % des femmes estiment que l’on ne parle pas assez de ce sujet contre 39 % de leurs homologues masculins. 31 % des hommes affirment même que l’on en parle trop. Les plus jeunes (la tranche 18-22 ans) sont 67 % à souhaiter que l’on parle davantage de ce phénomène, bien plus que la moyenne de l’étude (52 %). Signe, peut-être, d’une évolution des mentalités.

Près de huit jeunes sur dix disent combattre le sexisme

Autre motif d’espoir : une large majorité (78 %) des sondés assurent combattre le sexisme. Conséquence logique : 80 % de ces 18-30 ans sont convaincus que leur génération est moins sexiste que celle de leurs parents.

L’entreprise est encore un haut lieu du sexisme français. Cela commence dès les études : le rapport assure que les universités et grandes écoles sont des « bastions ‘virilistes’ où règne une sorte d’institutionnalisation du sexisme qui fonctionne comme rite intégrateur ». Sur les campus, « 63 % des femmes disent avoir subi ou avoir été témoins de violences physiques ou sexuelles, et 10 % avoir été victimes d’agressions sexuelles ».

Les femmes sont encore loin d’être traitées à égalité avec les hommes, que ce soit dans les partis politiques, à la télévision ou pendant leurs études et leurs carrières.

Sources : OpinionWay / Ouest-France / 20 minutes

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.