20% DES FRANÇAIS CONSIDERENT DES TETONS APPARENTS COMME UNE « CIRCONSTANCE ATTENUANTE » LORS D’UNE AGRESSION SEXUELLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

L’Ifop dévoile que 20% des Français « légitiment » une agression si les tétons de la femme victime se devinent sous son vêtement.

Les injonctions à la « pudeur », pesant notamment sur les poitrines féminines, ont encore de beaux jours devant elles.

Dans une enquête (1) publiée le mercredi 22 juillet, le pôle « Genre, sexualités et santé sexuelle » de l’Ifop a analysé la pratique du « No Bra », c’est-à-dire le non-port du soutien-gorge.

L’étude révèle notamment que, pour 20 % des Français, «le fait qu’une femme laisse apparaître ses tétons sous un haut devrait être, pour son agresseur, une circonstance atténuante en cas d’agression sexuelle».

Les auteurs de l’enquête, menée sur 3018 personnes, soulignent qu’elle révèle l’ancrage de la « culture du viol » dans notre société.

Depuis plus d’un an, Women Today, (ex-Sarasvatî) et sa Lettre des femmes hebdomadaire explorent toutes les facettes du féminin et du féminisme. Donnent la parole à celles et à ceux qui misent sur la réflexion, plutôt que sur la division, pour éveiller les esprits, faire avancer la parité et reculer les inégalités.

Chaque semaine, son lectorat (60 % de femmes et 40 % d’hommes, toutes générations confondues) s’accroit et porte son message d’engagement positif. Mais parce que Women Today a fait le choix dès le départ de fonctionner sans publicité ni sponsor, nous avons besoin de vous afin de continuer à grandir et faisons appel aujourd’hui à vos dons.

Merci infiniment par avance de vos précieuses contributions.